Mar06272017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Thématiques Themes Lycées, Formation pro, Université, Recherche Le Front de Gauche Rhone-alpes obtient le maintien du fond régional d'aide à la restauration malgré le désengagement de l’État

Lycées, Formation pro, Université, Recherche

Le Front de Gauche Rhone-alpes obtient le maintien du fond régional d'aide à la restauration malgré le désengagement de l’État

Le FDG a déposé un amendement avec le groupe PRG-GE pour poursuivre l'aide aux familles qui ne peuvent plus assurer le paiement des repas de leurs enfants et assurer un hébergement d'urgence aux lycéens.

Dans l'attente de la mise en place d'une tarification régionale de la restauration en fonction des capacités contributives des familles, sur laquelle la Région travaille actuellement, nous avons décidé de mettre en œuvre une mesure transitoire en octobre 2011 : le Fonds Régional d'Aide à la Restauration (FRAR). Celui-ci intervient ponctuellement pour aider des familles qui ne peuvent plus assurer le paiement des repas de leurs enfants.

 

A titre exceptionnel, il peut aussi être utilisé par les proviseurs pour assurer un hébergement d'urgence à des lycéens.

Ce double soutien est évidemment bienvenu et témoigne de la solidarité de la Région envers tous les élèves, mais il se heurte à un obstacle : le fait que l'enveloppe budgétaire soit répartie entre tous les lycées et que son utilisation ne soit pas fongible en fonction des besoins des établissements.

Par ailleurs l'Etat a hélas annoncé pour 2015 la baisse de son fond social lycéen sur lequel le montant du FRAR est indexé. Celui-ci est dès lors amputé mécaniquement de 200 000€.

Il serait donc pertinent de revoir les modalités de calcul de l'enveloppe du FRAR pour dépasser ces obstacles.

Ainsi, nous pensons qu'une évolution du FRAR devrait intégrer officiellement l'hébergement comme possibilité d'aide, en lien avec le travail en cours sur les internats et prévoit plus de souplesse des modalités de répartition de l'enveloppe pour permettre à un lycée ayant utilisé sa quote-part de solliciter malgré tout le fonds en cas de besoins supplémentaires exceptionnels.

Enfin, parce que la jeunesse demeure une priorité de notre collectivité nous devons faire le choix de maintenir notre engagement budgétaire au même niveau que 2014, c'est pourquoi nous vous proposons d'abonder le FRAR de 200 000€ supplémentaires en AE afin de pouvoir débloquer ces fonds courant 2015, une fois les nouvelles modalités de calcul établies.

Il conviendra de travailler rapidement sur cette question et de faire évoluer ce dispositif.

Vote:

Majorité POUR

UDC NPPV (ne prend pas part au vote)

FN CONTRE