Dim04302017

Last update11:22:10 AM

Font Size

Profile

Direction

Menu Style

Cpanel
Back Vous êtes ici : Accueil Le Groupe Les Elu-e-s Isère Elisa Martin

Elisa MARTIN

Née le 15 mai 1973, à Nancy, en Lorraine.
Révoltée par le modèle de société libérale, profondément inégalitaire qui empêche l'émancipation de tous, dès le lycée, Elisa Martin
choisira de s'engager dans l'action militante.

 

Interdite de manif au moment de la réforme Devaquet (trop petite !), elle soutient en 89 le mouvement de la jeunesse chinoise place Tien An Men. Elle participe aux mouvements lycéens de 90. Elle y apprendra le sens et la force de l'action collective.

 

 

Arrivée à Grenoble en 91, pour y faire des études de philosophie, elle s'engage dans le syndicalisme étudiant, où elle milite tant pour l'amélioration du quotidien des étudiants que pour l'accès de tous aux études.
Elle fera ses premières armes à l'UNEF au service d'une université égalitaire, républicaine, laïque, soustraite à l'appétit des marchands. C'est tout naturellement qu'elle choisira ensuite de devenir professeur de français, fonction qu'elle exercera dans les quartiers populaires de Grenoble.
Adjointe au maire, élue sur une liste d'Union de la Gauche depuis 1999 à Saint-Martin-d'Hères, elle a en charge les politiques éducatives. L'accès au savoir pour tous, la transmission des valeurs républicaines demeurant le fil rouge de son engagement.
C'est parce qu'elle ressentait l'impérieuse nécessité d'une refondation anticapitaliste, républicaine et écologique de la gauche qu'elle a quitté le PS et participé aux côtés de Jean-Luc Mélenchon à la création du PG.
Elle a exprimé par sa présence sur la liste du Front de Gauche aux élections Européennes de juin 2009 sa volonté de faire respecter le refus des peuples de l'Europe libérale que les dirigeants européens continuent à vouloir leur imposer avec le traité de Lisbonne : « L'Europe peut être une réponse à la crise du capitalisme, si elle agit en faveur de la protection immédiate des salariés européens, si elle construit un développement respectueux de l'homme et de la planète fondé sur des services publics européens et des restrictions franches au libre échange. »
Conseillère régionale Rhône-Alpes, elle cherche au travers de la co-présidence du groupe Front de Gauche à faire entendre une voix à gauche qui ne se résigne pas à l'acceptation du capitalisme et qui veut à tous les niveaux promouvoir un alter développement.